Peut-être que tu devrais attendre le cadeau de Noël – Partie 2

  1. Attendre dans la désobéissance

Contrairement à l’obéissance, la désobéissance est pour certains personnages de la Bible, l’option qu’ils ont choisie. Et ce choix a eu des conséquences irrévocables.

Le roi Saül est un exemple de personnage biblique qui a fait un mauvais choix en désobéissant au commandement de Dieu.

L’histoire du roi Saul est allée de mal en pire quand il a choisi de laisser l’opinion des gens le submerger.

«Il y eut aussi des Hébreux qui passèrent le Jourdain, pour aller au pays de Gad et de Galaad. Saül était encore à Guilgal, et tout le peuple qui se trouvait auprès de lui tremblait. Il attendit sept jours, selon le terme fixé par Samuel. Mais Samuel n’arrivait pas à Guilgal, et le peuple se dispersait loin de Saül. Alors Saül dit: Amenez-moi l’holocauste et les sacrifices d’actions de grâces. Et il offrit l’holocauste. 10 Comme il achevait d’offrir l’holocauste, voici, Samuel arriva, et Saül sortit au-devant de lui pour le saluer.» 1Samuel 13: 7-10 LSG

Saul a attendu sept jours selon les instructions de Samuel, puis a décidé de faire l’offrande. Beaucoup penseraient que sept jours étaient plus que suffisants, surtout quand le prophète lui a dit de l’attendre pendant sept jours. Cependant, l’action de Saul ne reflétait que l’état de son cœur car dès qu’il a fait le sacrifice, le prophète Samuel est arrivé, ce qui signifie que même le septième jour, il n’a pas attendu que ce jour soit totalement terminé, mais a tout de même réalisé le sacrifice. Le problème est la raison pour laquelle il a finalement décidé d’aller de l’avant avec le sacrifice. Le roi Saul avait peur de l’opinion de son armée.

Il a laissé la pression de ses soldats dicter son choix et a désobéi à Dieu. Par son action, Saul a admis qu’il craignait les gens plus que Dieu et en retour leur a obéi plutôt qu’à Dieu.

Parfois, nous pouvons être tentés de faire la même chose. Par exemple, lorsque l’on nous demande de patienter pour le bon poste et que nos amis ou notre famille nous incitent à faire autrement, en saisissant la première opportunité d’emploi qui se présente, nous devenons désobéissant à Dieu. Choisir de plaire aux gens et de désobéir à Dieu traduit simplement l’importance de ces personnes par rapport a Dieu dans notre vie, même si les gens sont nos parents ou nos frères et soeurs. Si vous plaisez aux gens et que vous déplaisez à Dieu, cela signifie que votre préoccupation est plus centrée sur les gens que sur Dieu. Le problème est que les gens peuvent se tromper et vous égarer sans le savoir simplement parce qu’ils sont humains et qu’ils NE SONT PAS Dieu. Ils n’ont pas l’omniscience (savoir absolu) du Seigneur. Par conséquent, ils ne sont pas à blâmer, mais il est de votre responsabilité de vous assurer que vos choix sont conformes à la volonté de Dieu. Si vous le faites, vous ne serez jamais mal dirigé. Si vous aimez Dieu, vous ferez de votre mieux pour lui plaire. L’une des façons les plus simples de plaire à Dieu est de lui obéir.

«Si vous m’aimez, gardez mes commandements.» Jean 14:15 LSG

De plus, Saul n’a pas seulement désobéi à Dieu, son crime fut pire. En effet, dans l’Ancien Testament, des personnes spécifiques telles que les prophètes ou prêtres étaient responsables d’exécuter les sacrifices. Ainsi, en se substituant au prophète Samuel, Saul laisse éclater sa fierté. Il croyait qu’il était qualifié pour faire le sacrifice même si les sacrifices à Dieu avaient une exigence spéciale. Nous comprenons clairement que Saul n’a pas fait le sacrifice pour Dieu mais pour lui-même.

Ajoutée à la fierté, la désobéissance a eu des conséquences majeures dans la vie du roi Saul. Parce qu’il a désobéi, il a perdu son onction de roi sur Israël et Dieu l’a destitué pour oindre un autre homme qui voulait vraiment plaire à Dieu et le servir humblement: David.

«11 Et Samuel dit: Qu’as-tu fait? Et Saül dit: Parce que j’ai vu que le peuple était éloigné de moi, et que tu n’es pas venu dans les jours fixés, et que les Philistins se sont rassemblés à Michmash; 12 C’est pourquoi j’ai dit: Les Philistins descendront maintenant sur moi à Guilgal, et je n’ai pas supplié l’Éternel. Je me suis donc forcé, et j’ai fait une offrande brûlée.

13 Et Samuel dit à Saül: Tu as fait une folie: tu n’as pas gardé le commandement de l’Éternel, ton Dieu, qu’il t’avait commandé; car maintenant l’Éternel aurait établi ton royaume sur Israël pour toujours. 14 Mais maintenant ton royaume ne perdurera pas: l’Éternel lui a recherché un homme selon son cœur, et l’Éternel lui a ordonné de diriger son peuple, parce que tu n’as pas gardé ce que l’Éternel t’a commandé. » 1 Samuel 13: 11-14 LSG

De l’histoire de Saul, nous pouvons apprendre que lorsque Dieu vous a positionné et vous a donné un titre avec des devoirs, il peut également vous retirer de cette position si par impatience vous devenez désobéissant. Le Seigneur prend plaisir à l’obéissance, c’est ce qu’il attend de nous, une obéissance rapide et sans questionnement. Ayant manifesté en nous la patience, fruit de l’Esprit, nous facilitera l’obéissance car nous serons heureux d’attendre la volonté du Seigneur avec la certitude que ce qu’il a pour nous est meilleur que ce que nous voulons pour nous-même.

La patience nous permettra d’être prêts pour la bénédiction qu’il a pour nous.

Comment développer un esprit patient ?

Demandez-vous pourquoi vous n’êtes pas patient. Est-ce à cause d’un traumatisme infantile?

Discutez-en avec Dieu et adressez lui le sujet dans vos prières. Demandez-lui de vous révéler l’origine de l’impatience dans votre vie et dites-lui de la retirer et d’installer la patience à la place.

«Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière.» Romains 12 :12 LSG

Stay blessed 🙂 

Daiz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.